Grand Atlas 2015. Comprendre le monde en 200 cartes PDF, EPUB

La précision de l’utilisateur (c’est-à-dire le pourcentage de pixels étiquetés comme gain de couverture arborée qui a réellement gagné la couverture arborée) était de 87,8% au niveau mondial.


ISBN: B00NNTV51S.

Nom des pages: 173.

Télécharger Grand Atlas 2015. Comprendre le monde en 200 cartes gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Atlas numérique optimisé pour une lecture sur tablette.
Le format ePub 3 permet de profiter de toutes les fonctionnalités de la lecture interactive : zoom HD sur les cartes, indexation, recherche in texte, navigation hypertextuelle, tables des matières interactives, textes en POP-UP, environnement ergonomique personnalisable.

Plus de 200 cartes et 80 infographies couvrant la géopolitique, l’économie mondiale, les ressources, les enjeux mondiaux… Avec un focus sur la France dans le monde.

Retrouvez également sur l’AppStore l’application gratuite La cartothèque des Atlas Autrement qui propose l’achat au chapitre pour tous les titres de la collection Atlas Autrement.
© Éditions Autrement, 2014

Cependant, dans aucun des deux cas, la différence n’était statistiquement significative dans les zones stables. De plus, des développements supplémentaires peuvent avoir été approuvés et ne sont pas encore inclus ici. Les deux premières feuilles, formant la partie orientale de l’Atlas catalan, illustrent de nombreuses références religieuses ainsi qu’une synthèse de la mappae mundi médiévale (Jérusalem située près du centre) et de la littérature de voyage de l’époque, notamment le livre de Marco Polo. Merveilles et les voyages et voyage de Sir John Mandeville.

Covelong, – Cette plage avec du sable blanc scintillant, des coquillages fascinants et colorés et flanquée de beaux palmiers offre une vue pittoresque aux touristes. En conséquence, la perte d’habitat est une cause majeure du déclin rapide de l’espèce. Nous choisirons trois gagnants au hasard et vous posterons les billets. Les Comarcas sont des zones semi-autonomes légalement reconnues où les peuples autochtones possèdent les terres et les ressources avec des droits d’accès, d’utilisation, de retrait, de gestion et d’exclusion.